Morges au cœur du monde

« Je vous laisse mon cœur et je vous assure que les océans qui vont nous séparer ne réussiront pas à détourner de vous tous, de cette chère Suisse, mes pensées les plus affectueuses, les plus reconnaissantes et fidèles à jamais. » Allocution d'Ignace Paderewski le 29 septembre 1940 sur les ondes de Radio-Lausanne au moment de quitter Morges définitivement pour les Etats-Unis, après quarante et une années de résidence en Suisse.

Dans l'intimité d'Ignace Paderewski (1860-1941)

C'est tout sauf un hasard si les rives du Léman accueillent depuis 1991 un Musée Paderewski. L'immense pianiste et homme d'Etat polonais a séjourné à Morges plus de la moitié de sa trépidante existence. Il y laisse des souvenirs indélébiles: l'écrin unique de sa propriété de Riond-Bosson où le monde entier lui rendait visite, des concerts inoubliables de Genève à Vevey en passant par Lausanne et Fribourg, une énergie sans limite lorsqu'il s'agit de faire le bien autour de lui – en particulier en direction de cette Pologne martyrisée qu'il souhaite plus que tout voir rejoindre sa place légitime dans le concert des nations –, et ces mille et une anecdotes plus ou moins pittoresques qui aujourd'hui encore, dans les rues de la cité, continuent à forger sa légende. Entre grande et petite histoire, entre art des sons et art de vivre, entre Suisse et reste du monde, ces espaces animés vous invitent à (re)découvrir au gré d'objets, de documents et de thèses parfois inédites qui fut Ignace Paderewski, ici et bien au-delà.