Photographie de l'un des deux triptyques de Jacek Malczewski au mur de la salle à manger de Riond-Bosson, avec au centre le Christ (peint avec les traits du Tsar?) et à ses côtés un soldat russe et un soldat polonais
Photographie de l'un des deux triptyques de Jacek Malczewski au mur de la salle à manger de Riond-Bosson, avec au centre le Christ (peint avec les traits du Tsar?) et à ses côtés un soldat russe et un soldat polonais
Photographie de l'un des deux triptyques de Jacek Malczewski au mur de la salle à manger de Riond-Bosson, avec au centre le Christ (peint avec les traits du Tsar?) et à ses côtés un soldat russe et un soldat polonais
N° d'inventaire:
CH-RIOND-INT-SALLE-MANGER-TRIPTYQUE-MALCZEWSKI
Type:
tirage original
Auteur:
© Jacek Malczewski (1854-1929) (triptyque)
Date:
ca. 1932-1933
Source:
coll. Musée Paderewski, Morges

Photographie de l'un des deux triptyques de Jacek Malczewski au mur de la salle à manger de Riond-Bosson, avec au centre le Christ (peint avec les traits du Tsar?) et à ses côtés un soldat russe et un soldat polonais (pour suggérer une possible réconciliation entre les deux peuples?)

Ignace Paderewski est reçu partout mais sait aussi recevoir: à Riond-Bosson près de Morges, sur la commune de Tolochenaz, il possède dès la fin du 19e siècle le plus étrange des palais, autrefois demeure de la duchesse d'Otrante, veuve de Joseph Fouché, où il reprend son souffle entre les tournées de concerts et sur lequel règne la plus exquise et entreprenante des maîtresses de maison, Hélène Paderewska, mi-princesse mi-paysanne. Cette propriété entre chalet et palais vénitien a aujourd'hui disparu – son dynamitage par l'armée en 1965 achevant de forger sa légende. Dotée d'un vaste domaine où l'on exploite tant la flore que la faune, elle est indissociable du «mythe» Paderewski, où faste et rusticité voisinent avec le plus grand naturel.